Portrait paru dans Ouest-France – 18/03/2018
Pierre WADOUX

alban ragani

 

Le nouveau boss du Médef 56 s’est bâti un parcours professionnel hors du commun. Il est à la tête d’une entreprise de sécurité, leader en Morbihan.

« C’est un parcours sympa mais ardu… » Disons-le, le parcours du combattant. Alban Ragani, codirigeant de Securiteam à Lorient (300 salariés), nouveau boss du Médef en Morbihan, n’est pas né avec une cuillère dorée dans la bouche. N’est pas arrivé en Bretagne, n’a pas gravi les échelons de la réussite professionnelle d’un simple claquement de doigt. L’homme s’est construit seul, ou presque.

Alban Ragani a grandi dans une cité parisienne,Savigny-sur-Orge dans le 91. « Pas la plus jolie. Mes parents, pas très argentés, ne prenaient jamais de vacances. Et puis un jour, quand même, pour souffler un peu, ils ont mis le cap sur la Bretagne, le Morbihan, Kergonan en Languidic. » Pour la famille Ragani, c’est le coup de foudre. Ils s’y posent. Alban a 16 ans, prépare un CAP de plombier chauffagiste. Son choix de vie ne sera pas breton. Il décide de rester à Paris. Il entre dans l’Armée au régiment de marche du Tchad à Montlhéry. « Et me voilà catapulté dans la légion étrangère à Kourou en Guyane ». Il a déjà 19 ans. Retour à Paris, où il enchaîne petits boulots sur petits boulots.

Lire la suite de l’article sur le site de Ouest France
Télécharger l’article en pdf