FICHE RÉCAPITULATIVE DES DIFFÉRENTS ET PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE COÛT ENTRANT DANS LA COMPOSITION DU PRIX DE REVIENT HORAIRE MOYEN D’UN AGENT DE SÉCURITÉ hors charges de structures
pour les coefficients 120, 130, 140, 150 et 235

 

Le coût horaire de revient d’un agent (hors charges de structure et variable en fonction du coefficient) figurant en bas du tableau repose sur la stricte prise en compte, à date précise affichée, des obligations sociales et légales minimum concernant la rémunération d’un APS, en stricte conformité notamment avec la Convention Collective Nationale “Prévention et Sécurité”.

Reste donc à chaque entreprise prestataire, pour bâtir ses prix de vente, d’y adjoindre, en proportion et en bonne gestion, l’impact de ses charges de structure, sans oublier son indispensable marge, d’où la mention explicite figurant en bas à droite du tableau : “COûT HORS CHARGES DE STRUCTURE”.
De la même manière, le CICE n’est pas pris en compte dans l’établissement du coût de revient.

Au travers de cet outil pratique de référence, le SNES entend uniquement mettre à la disposition des prestataires de sécurité privée et de l’ensemble de leurs clients privés et publics, le plus clairement possible, les éléments constitutifs incontournables du coût moyen d’un agent de prévention et sécurité. Son élaboration a été aussi précise et objective que possible, mais ne peut cependant prétendre à l’exhaustivité. De même, les données évoluant dans le temps, il faut veiller à régulièrement actualiser les différentes composantes, notamment sociales, entrant dans la composition globale du coût affiché.

Le coût global affiché sur chacune des différentes fiches en fonction des divers coefficients ne peut donc aucunement être pris pour un prix de vente conseillé ou simplement recommandé, ce à quoi s’interdit le SNES dans le strict respect de la législation sur la libre concurrence et les prix.

fichier-pdfTéléchargez les fiches “Coût de revient horaire d’un agent de sécurité  (coefficients 120,130,140, 150 et 235)