Source : Europe 1 – 14 septembre 2017 – Les JO de Paris face au défi sécuritaire

Citant l’exemple réussi de l’Euro 2016, la capitale française, frappée par le terrorisme à plusieurs reprises ces dernières années, a déjà dessiné les contours du dispositif de sécurité de ses Jeux.

“Nous pouvons assurer la sécurité” des Jeux olympiques 2024, assurait le président de la République François Hollande en octobre 2016. Moins d’un an après les attentats du 13-Novembre et quelques mois après l’attaque de Nice, la France défendait son projet de candidature aux JO et se voulait rassurante, malgré l’ampleur de la menace terroriste. La stratégie s’est avérée payante : mercredi, la capitale française, seule en lice face à Los Angeles, a officiellement été désignée ville organisatrice des Jeux 2024. Retour sur un défi sécuritaire encore flou, pour lequel la France a fait valoir son expérience.

………
“Comme démontré pendant l’UEFA Euro 2016, la France dispose d’un large vivier d’agents de sécurité expérimentés”, note aussi le plan parisien, qui prévoit une collaboration entre sécurité publique, à l’extérieure des stades, et privée dans leur enceinte. Selon le projet, un coordinateur national pour la sécurité des Jeux (CNSJ) doit être nommé et travailler “dès 2018” pour préciser le détail des mesures de sécurité. Passé ce stade de planification, une phase de mise en oeuvre “débutera en 2022”, avec un “centre de commandement de la sécurité olympique”, censé fonctionner jusqu’à la fin de la compétition.
……

Lire l’intégralité de l’article sur http://www.europe1.fr/societe/les-jo-de-paris-2024-face-au-defi-securitaire-3436202