Le Conseil d’Administration du SNES signe symboliquement l’appel « Urgence Sécurité » en laissant toute liberté en la matière à ses adhérents et appelle les leaders à la double appartenance syndicale pour AGIR concrètement et efficacement en faveur d’un rassemblement au-delà des déclarations.

 

collectif urgence sécurité

Le 21 juin, Lyon

Communiqué du Conseil d’administration du SNES suite à la publication de l’appel du collectif des dix, « Urgence Sécurité », le 15 juin 2018

Le Conseil d’administration du SNES a pris acte de la création et des annonces, ce 15 juin 2018, du collectif « Urgence Sécurité », réunissant dix sociétés de sécurité privée représentant plus du tiers du marché.

Un an après le cri d’alarme lancé par les présidents des organisations professionnelles du secteur, le Conseil d’administration du SNES se réjouit que ce collectif reprenne à son compte les propositions de garantie financière et d’interdiction de la sous-traitance en cascade portées par le SNES auprès de la Médiation Interentreprises et de la mission parlementaire relative au continuum de sécurité, et pour lesquelles nous espérons des arbitrages d’ici les prochaines semaines.

Il en va de même concernant la promotion de démarches de normalisation/labellisation et, bien évidemment, credo du SNES, la mise en œuvre d’une plus grande professionnalisation de nos salariés passant par une meilleure reconnaissance de leurs compétences et associée à des possibilités d’évolutions de carrières plus attractives.

Que l’essentiel des propositions des organisations professionnelles converge ou se recoupe est logique : le constat que nous faisons, depuis plusieurs années, est le même.

Pour inscrire cette démarche dans le temps et dans l’utilité, le Conseil d’administration du SNES souligne qu’elle doit se traduire dans des actes et des cadres existants. Un grand nombre des évolutions à engager ne pourra aboutir effectivement que par le dialogue social de branche.

De ce point de vue, nul ne peut ignorer le poids économique et symbolique des leaders du collectif «Urgence sécurité» : le Conseil d’administration du SNES convient que le renouveau ne peut s’engager de façon pérenne sans l’impulsion des leaders qui, de ce fait, ont des responsabilités particulières.

Le collectif doit donc, d’une manière ou d’une autre, pour « AGIR », soit rejoindre une organisation professionnelle, soit en rejoindre plusieurs. C’est en cela que nous ne pouvons qu’être pleinement d’accord avec la proposition stratégique du collectif «Urgence sécurité» : la volonté d’unification fortement exprimée, qui est la ligne constante du SNES. La méthode existe, c’est celle de la double appartenance, déjà existante pour certains au sein du SNES.

Le Conseil d’Administration du SNES est donc prêt à en étudier les modalités d’adhésion et à revoir sa propre gouvernance pour permettre à toutes les voix de s’exprimer dans ce nouvel ensemble. Ce cadre ainsi posé, il souhaite vivement l’organisation d’une rencontre avec le collectif «Urgence sécurité», afin d’échanger sur l’action future, fondée sur des projets concrets, réalistes et efficaces.

Enfin, preuve de sa volonté d’ouverture, le Conseil d’administration du SNES signe symboliquement cet appel du collectif «Urgence Sécurité» et laisse toute liberté en la matière à ses adhérents.

Le Conseil d’administration SNES du 20 juin 2018, LYON

 

Site du Collectif Urgence Sécurité