317 019…
C’est le nombre de cartes délivrées, actives et contrôlées par le CNAPS depuis sa création. En 2016, le CNAPS et la sécurité privée ont relevé un double défi que d’aucuns auraient cru impossible. D’abord par leur capacité à monter progressivement en puissance pour répondre aux nouvelles demandes de sécurité nées de la vague d’attentats, sans précédent par son ampleur, qui a frappé la France depuis janvier 2015. Puis, dans un tel contexte, en se montrant capable d’assurer une présence active lors de l’EURO 2016 sur l’ensemble des sites et tout au long de la compétition. Cette implication des entreprises de sécurité et de leurs agents est la preuve que la sécurité privée est désormais durablement inscrite dans la coproduction de sécurité.

Cette disponibilité reconnue a un fondement : la régulation. Le Conseil national des activités privées de sécurité, après cinq années d’existence, a connu en 2016, une activité toujours aussi soutenue tant en police administrative qu’en actions de contrôle. Le CNAPS s’appuie sur une organisation interne, de plus en plus professionnalisée : un travail de spécialisation des métiers et des fonctions a été engagé, avec des réunions régulières des chefs du contrôle, des chefs de l’instruction, des secrétaires permanents, des rapporteurs. La mise en œuvre de la dématérialisation des titres a également conduit à revisiter procédures internes de l’établissement. Enfin, la jurisprudence de la CNAC irrigue les Commissions locales d’agrément et de contrôle, jusqu’aux agents du CNAPS qui en préparent les décisions. (…suite…)

Voir les représentants SNES de la Profession au CNAPS

Télécharger (PDF, 10.63MB)