pascal pech

Ancien Officier de Gendarmerie passé responsable de la sûreté et de la sécurité du groupe bancaire LCL avant de reprendre en 2014 le Groupe Etssra rebaptisé depuis Groupe PANTHERA basé à Chambéry, Pascal Pech, 43 ans qui avait fait son entrée au CA SNES au cours du précédent mandat, vient d’être élu Président pour le mandat 2018/2020. Ancien Président de l’Agora des Directeurs de Sécurité de 2012 à 2014 dans son ancienne carrière, c’est désormais un jeune dirigeant d’un groupe savoyard de sécurité privée indépendant et patrimonial qui compte six filiales et réalise 17 millions d’euros de CA annuel, qui entend redéployer les actions du SNES autour de trois piliers essentiels.

 

1/ Le développement du capital humain de nos entreprises

• Par un dialogue social sur de nouvelles bases issues d’un “Contrat d’Etudes Prospectives”
• Par un essor de nos formations, en lien avec l’évolution voire la transformation managériale, technique et technologique de nos métiers
• Par la création des conditions d’une plus grande attractivité de nos métiers

2/ La défense de nos entreprises et de leurs valeurs

• En rétablissant des relations équilibrées et constructives avec les donneurs d’ordres, dans un souci de valeur ajoutée de nos prestations
• En luttant contre toute pratique déloyale et de dumping, notamment par la mise en place d’une garantie financière accessible à tous.
• En mettant en place une gouvernance exigeante et collaborative, et en recherchant systématiquement à fédérer au-delà de notre seule organisation toutes les énergies positives.

3/ La relève des défis de mutation de notre secteur

• En créant les conditions d’une contribution efficiente et complémentaire au continuum de sécurité, en tant que 4ème pilier de la sécurité générale
• En s’engageant dans la voie de l’innovation, organisationnelle, technologique et toujours humaine
• En se positionnant dès à présent comme interlocuteur expert sur les enjeux cruciaux : contribution à la sécurité générale dans le contexte anti-terroriste, préparation aux grands rendez-vous événementiels internationaux, Coupe de Monde féminine de Football, Coupe du Monde de Rugby et JO 2024.

 

“Notre stratégie pour les 3 années à venir va s’inscrire dans la continuité et dans une volonté de redéploiement ambitieux que nous allons préciser dans un plan de mandat triennal. Le SNES a besoin de toutes les énergies positives, qu’elles soient au sein du conseil d’administration, qu’elles soient parmi nos 230 adhérents. Qu’elles soient aussi parmi nos organisations concurrentes ou consœurs, voire les non-alignées. On est toujours plus fort quand on parle d’une seule voix. L’unité au service de l’intérêt général du métier, c’est l’ADN du SNES et comptez sur moi pour que cela le demeure plus que jamais. Notre politique d’actions avec une équipe renforcée et dynamisée avec, notamment, l’arrivée d’un nouveau Délégué Général dès janvier prochain, Cédric Paulin, sera plus volontariste que jamais. Je donne rendez-vous pour préciser tout cela, le 29 janvier 2018 prochain au Comité Olympique de Paris à l’occasion des “Voeux 2018 du SNES à la profession et à ses partenaires” autour desquels nous reviendrons sur l’inscription de la sécurité privée dans le continuum de sécurité nationale» précise Pascal Pech qui a par ailleurs rendu un hommage chaleureux à son prédécesseur Jean-Pierre Tripet.